Comment fabriquer un tampon en 3 étapes


Il y a pleins de manières de créer un tampon personnalisé à petit prix. Même Wikihow s’est lancé dans des explications à base de patates, mais le rendu est un peu plus approximatif…

Voici ma version ultra basique, parce que j’aime bien simplifier les recettes :

Ingrédients

– Une gomme, chez HEMA, 6×4 cm pour 0.60€, la texture est assez ferme pour découper mais pas trop dure non plus
– Un scalpel, idéal pour tourner autour des détails, ou un cutter
– De l’encre, ici j’ai utilisé la marque Versafine trouvée chez Creacorner

 

1/ Le dessin

Si tu souhaites créer un logo, l’idéal est de l’imprimer à taille réelle et de le décalquer sur la gomme. Petite subtilité qui a son importance: décalque à l’envers évidemment! (Je rigole, j’ai recommencé deux fois et pourtant je me le répétais tout haut, y a des jours comme çà… )

 

2/ La gravure

 

Ton dessin est prêt, j’espère pour toi qu’il ne comporte pas trop de petits détails car il faut maintenant creuser. En premier tu peux retirer grossièrement une couche d’environ 3 mm tout autour du dessin. Ça permet de ne pas laisser de traces lors de l’impression. Ensuite, avec le scalpel fais le tour du trait. Avec un objet pointu (un curre-dent, une gouge, des piques pour la sculpture…) retire la gomme dans la zone délimitée. En frottant elle partira facilement car ce type de gomme est assez souple. C’est plus mou que du lino.

 

3/ Les tests

Si tu n’y vois plus trop clair en blanc sur blanc le plus simple est d’encrer. En faisant un test sur un papier de brouillon tu verras directement à quel endroit il faut continuer à creuser. Dans le doute, il vaut mieux être large puis affiner au fur et à mesure.

C’est aussi à cette étape que tu peux faire des griffes dans ton dessin, de simples coups de cutter peuvent donner une texture intéressante à l’impression.

 

 

 

 

En option, la finition

 

Dans mon cas je souhaitais conserver ce tampon assez longtemps et pouvoir l’utiliser en appuyant uniformément sans risque de déraper. J’avais sous la main un petit bout de blasa d’environ 2 mm d’épaisseur. Comme ce bois est super léger on peut le couper au cutter très facilement. Tu peux aussi utiliser un carton, tout le monde n’a pas la manie de tout garder parce que « ça peut toujours servir »…

 

J’ai donc collé la plaquette au dos de la gomme avec de la super glue (en faisant quelques griffes, pour que la colle adhère mieux) et tadaaaam: Le tampon est prêt à l’emploi!