Du rêve à la réalité: le début d’une belle histoire


le rêve se réalise, arrivage des affiches et marques pages

Au début de cette aventure, je te parlais de mon rêve d’enfant. Aujourd’hui je le touche presque des doigts. Tu sais, ce rêve dont on se dit encore parfois en riant « quand je serais grande… » Sauf qu’on est déjà grands et que si je remet à plus tard ça deviendra « quand je serai vieille, je regretterai de ne pas avoir tenté ».

Le livre va sortir et, avec le recul, je peux vraiment voir le jour qui a tout déclenché. J’avais lu cette citation il y a longtemps :

La chance aide ceux qui s’aident eux-mêmes

(une version athée de celle de Benjamin Franklin)

Je crois que j’ai été aidée par ma chance.

Je parlais donc avec une amie, il y a presque 3 ans maintenant. Elle avait monté son affaire de bubble tea ambulant, porté ce projet à bout de bras et surtout, s’était lancée dans l’inconnu pour faire vivre son idée. J’étais admirative. On a eu une de ces discussions philosophiques qu’on peut résumer par « j’admire ce que tu as accompli, j’aimerais tant en dire autant pour moi. Dans le fond, si je ne fais rien c’est sûr que rien ne va se passer. Il faudrait que je me bouge un peu. »

Oui, mais par où commencer?

Ce qu’il me fallait c’était une histoire. Et elle connaissait justement quelqu’un qui avait des histoires plein ses tiroirs.

Cette amie a inspiré l’élaboration du conte « Les aventures d’Aristides ». Ploum lui inventait l’histoire oralement un peu chaque soir. Au fur et à mesure, elle choisissait des éléments. Le lapin, la chouette, la lune en fromage comme clin d’oeil à Wallace & Gromit, … Les aventures d’Aristide était d’abord un exercice d’impro très réussi avant d’être couché sur papier.

Ce jour-là elle m’a indiqué dans quelle direction regarder. J’ai contacté Ploum et la suite tu la connais :)

Alors oui, il y a eu du travail, des tests et des choix dans tous les sens. Du stress, des recherches, des calculs puis plein de doutes. Mais j’aimerais dédicacer la naissance de cette aventure à Kristina, notre amie en commun, car elle a été un coup de pouce incontestable.